Journée d’études de l’UMR le 22 juin 2019

Journée d’étude de l’UMR 7192
« Origines lointaines ».  Exemples de déplacements de personnes et d’emprunts de langues, d’objets, de traditions

Samedi 22 juin 2019 à l’Institut protestant de théologie,
83 Bd Arago, 75014 Paris, salle 22

Comité de pilotage : C. Lanoir, Ch. Nicolle & N. Ziegler

Affiche journée UMR (actualisée)

Programme (mis à jour le 14/06/2019)
10h00 : Th. Römer et C. Lanoir : Mots d’accueil
Equipe 2 (Etudes bibliques et nord-ouest sémitiques)
Présidence Th. Römer
10h15-10h45 : E. Pastore, « La reine de Saba à Jérusalem : soubassements historiques d’un récit légendaire »
10h45-11h15 : C. Lanoir, « La migration de Ruth la Moabite dans l’exégèse féministe actuelle »
Equipe 1 (Mondes Mésopotamiens)
Présidence D. Charpin
11h30-12h00 : B. Fiette, « Un marchand d’Ur qui commerçait avec la région de Bahrain »
12h00-12h30 : M. Ramez, « L’origine lointaine des pierres dans la documentation mésopotamienne »
12h30-13h00 : L. Marti, « Venir de loin ? Définir le lointain dans les inscriptions royales assyriennes».
Equipe 4 (Espaces caucasien et indo-européen)
Présidence Ö. Türesay
14h15-14h45 : E. Baudouin, « L’essayer c’est l’adopter ! Le développement de l’architecture “complexe” dans le bassin syro-mésopotamien de la fin du 7e à la fin du 5e mil. av. J.-C. »
14h45-15h15 : M. Suleymanov, « L’histoire de la langue tate et l’origine de ses locuteurs »
15h15-15h45 : M. Taheri, « Les origines lointaines du chiisme dans les manuels d’histoire iraniens »
Présidence C. Lanoir
15h45-16h15 : Ö. Türesay, « Usages d’une métaphore d’origines (très) loin- taines dans la culture politique ottomane et turque (1832-2016) »

 

Parution : ARM 33, par J.-M. Durand

J.-M. Durand, Les premières années du roi Zimrî-Lîm de Mari. Première partie, Archives royales de Mari 33, Louvain/Paris/Boston, 2019.
ISBN: 978-90-429-3965-3
Pages: VIII-602 p. (relié)
Price: 97 EURO
Édition commentée de 293 lettres relatives aux premières années de règne de Zimri-Lim (dont 202 complètement inédites), ayant pour auteurs Bannum, Samu-ila, Habduma-Dagan, Sumu-hadu, Enlil-ipuš, Idin-Dagan, Abimekim, Itur-Asdu, etc.
Ce volume porte le total des textes d’archives paléo-babyloniens de Mari intégralement publiés à 9303.

Aller sur le site de Peeters (donne accès à la table des matières)

Nouvelle parution : Représenter dieux et hommes dans le Proche-Orient ancien et dans la Bible

Thomas Römer, Hervé Gonzalez et Lionel Marti (eds)
Représenter dieux et hommes dans le Proche-Orient ancien et dans la Bible. Actes du colloque organisé par le Collège de France, Paris, les 5 et 6 mai 2015 (Orbis Biblicus et Orientalis 287), Leuven – Paris – Bristol, CT : Peeters, 2019.
coverBroché, XII-386 pages
ISBN 978-90-429-3973-8
Quelle est la fonction des représentations du divin et aussi des hommes dans le Proche-Orient ancien? Quelles sont les différentes manières de rendre visible des dieux et quelles en sont les fonctions particulières? Ces représentations matérielles et visuelles permettent-elles de mieux comprendre les cultes officiels et les cultes privés? Quel est le rôle des images dans le culte royal? Est-ce le roi ou tous les humains qui sont «l’image» des dieux? Pour quelles raisons décide-t-on d’interdire des images cultuelles? Y a-t-il des précurseurs à l’interdiction biblique dans le Proche-Orient ou ailleurs? Comment les représentations des dieux et des hommes changent-elles en l’absence d’image cultuelle?
Le colloque «Représenter dieux et hommes dans le Proche-Orient ancien et dans la Bible», qui s’est tenu les 5 et 6 mai 2015 au Collège de France, avait pour but d’éclairer ces questions autour de l’image, un sujet central pour l’intelligence des religions anciennes et modernes.
What was the function of representing deities and also humans in the ancient Near-East? Which were the different ways of making gods visible, and the specific functions of these representations? Might these material and visual representations help us to better understand official cults, as well as private cults? What was the role of images in the royal cult? Was the king the only “image” of the gods, or could all humans fulfill this role? Why were cult images forbidden? Does the biblical prohibition have any precedent or parallel in the ancient Near-East, or elsewhere? And how do the ways of representing gods and humans change in the absence of cultic images?
The conference Representing Gods and Humans in the Ancient Near-East and in the Bible, held at the Collège de France, Paris, on May 5-6 2015, sought to shed light on these questions surrounding the image, a critical issue for our understanding of ancient as well as modern religions.
Le volume est en libre accès, à la page internet suivante :

Marine Béranger à l’honneur

Marine Béranger a été distinguée par une « Mention spéciale du jury » du Prix de Thèse PSL SHS 2019 dans la catégorie « Interface Sciences / Humanités » pour sa thèse Développement des pratiques d’écriture et de l’expression écrite : recherches sur les lettres de l’époque amorrite (2002-1595 av. J.-C.), EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes). La cérémonie de remise des prix aura lieu au Collège de France le 12 juin 2019 à 18H.

Actualités du site PSL