Nouvelle parution de Thomas Römer et Loyse Bonjour : L’homosexualité dans le Proche-Orient ancien et la Bible

Thomas Römer et Loyse Bonjour

L’homosexualité dans le Proche-Orient ancien et la Bible, Essais Bibliques 37, Genève : Labor et Fides, 2016, 2ème éd. mise à jour (1ère éd. 2005).

144 pages, broché

L’homosexualité est aujourd’hui un des grands thèmes de société. Le débat s’inscrit aussi dans le cadre des Eglises, et lorsque les chrétiens abordent ce thème, l’argument biblique joue un rôle décisif. Or, ce recours à la Bible est une affaire hautement piégée, car bien souvent on cite les Écritures pour légitimer sa propre position sur la question. Au-delà des lectures apologétiques qui ont trop souvent réduit les textes bibliques au rôle d’arguments justifiant ou condamnant
l’homosexualité, cette nouvelle édition, remaniée et actualisée, propose un parcours historique et informatif dans le monde du Proche-Orient ancien et de la Bible, à la recherche de la conception que ces sociétés avaient des relations amoureuses et sexuelles entre deux personnes du même sexe et du statut qu’elles leur accordaient.

Thomas Römer est professeur de la chaire « Milieux bibliques » au Collège de
France et professeur de Bible hébraïque à l’Université de Lausanne.
Loyse Bonjour, théologienne, travaille pour l’International Rescue Committee à
New York.

http://www.laboretfides.com/?page_id=3&product_id=500055

Ce contenu a été publié dans Divers par Hervé Gonzalez. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Hervé Gonzalez

ATER, chaire « Milieux Bibliques » du professeur Thomas Römer.

Doctorant en sciences des religions à l’université de Lausanne sous la direction du professeur C. Nihan. Ses recherches et publications portent principalement sur la littérature prophétique de la Bible hébraïque, notamment les textes les plus tardifs des époques perse et hellénistique. Sa thèse analyse les représentations de la guerre du livre de Zacharie (chapitres 9-14) dans le contexte de la Judée sous domination lagide (IIIe s. av. n. è.). Il a travaillé et enseigné la Bible hébraïque pendant plusieurs années dans les universités de Lausanne, Genève et Strasbourg, et a également été chercheur invité pendant un an à l’institut d’archéologie de l’université de Tel Aviv.