HIGEOMES (Géographie historique de la Haute-Mésopotamie)

Projet franco-allemand dirigé par Nele Ziegler (CNRS), ainsi que Eva Cancik-Kirschbaum (FU Berlin) et Adelheid Otto (Université de Mayence), financé par l’ANR et la DFG pour 2011-2014.

Du fait de sa situation géostratégique et des conditions variées de son environnement naturel, la Haute-Mésopotamie a occupé une place très importante dans l’histoire du Proche-Orient ancien. Les paramètres physiques concrets de la région ont influencé les formes de son appropriation socio-économique et de son occupation politique. L’accroissement récent des données archéologiques et épigraphiques et la collecte d’informations relevant de l’histoire naturelle (paléo-environnement, climat, …) permettent désormais d’établir une géographie historique de cette région sur des bases solides. Le but du projet HIGEOMES est d’intégrer ces informations produites par des disciplines différentes, en retenant le deuxième millénaire av. J.-C. comme échantillon chronologique. Dans la longue durée d’un millénaire, on souhaite analyser l’interaction entre l’environnement naturel, les schémas d’occupation de l’espace et les voies de communication. L’analyse dans une approche géographique des transformations de la Haute-Mésopotamie sous différents régimes politiques permettra de souligner les continuités et les ruptures dans l’accès par l’homme aux ressources de la région. Les témoignages archéologiques, les informations des sources écrites et les données sur le paléo-environnement ne seront pas seulement évalués en eux-mêmes, mais aussi traités au moyen d’un modèle informatique couplé à des prospections thématiques. La période du deuxième millénaire semble particulièrement intéressante en raison de sa diversité historique et culturelle, qui se reflète dans l’hétérogénéité des sources. Or la recherche, très dynamique, se caractérise actuellement par des approches strictement disciplinaires. La caractéristique principale de la coopération proposée est l’association de compétences complémentaires des partenaires français et allemands: cela concerne non seulement la corrélation entre archéologie, assyriologie et modélisation géo-informatique, affaire de disciplines, mais aussi les spécialisations thématiques et méthodologiques à l’intérieur même de chaque discipline. HIGEOMES se fonde sur une collaboration préexistante et qui a déjà porté des fruits (projet Procope 2007-2008 ayant débouché sur la publication d’un livre: E. Cancik-Kirschbaum / N. Ziegler, Entre les FleuvesI, Berliner Beiträge zum Vorderen Orient 20, Gladbeck, 2009). Cette collaboration a notamment permis d’établir les bases méthodologiques et les questionnements qui sont au centre du présent projet.

Institutions partenaires :

  • CNRS, UMR 7192 : Proche-Orient, Caucase. Langues, archéologie, cultures.
  • Freie Universität Berlin, Institut für Altorientalistik
  • Johannes Gutenberg Universität Mainz, Institut für Ägyptologie und Altorientalistik
  • Fachhochschule Mainz, Institut für Raumbezogene Informations- und Messtechnik
  • Université de Bourgogne, IUT de Dijon

Membres de l’UMR impliqués dans le projet :

  • Nele Ziegler, coordinatrice du projet
  • Antoine Jacquet, chercheur contractuel (2013-2014)
  • Boris Alexandrov, MC au Collège de France (2012-2013)
  • Hervé Reculeau, chercheur contractuel (2011-2012)
  • Dominique Charpin
  • Jean-Marie Durand
  • Michaël Guichard
  • Bertille Lyonnet
  • Lionel Marti
  • Christophe Nicolle

Dernières actualités :

Actualités suivantes…