Le Paléolithique moyen de la haute vallée du Kasakh (Arménie) : caractérisation technologique et peuplement de montagne (Paléorient 02/2014; 39.2:109-140).

D. COLONGE, J. JAUBERT, S. NAHAPETYAN, V. OLLIVIER, D. ARAKELIAN, G. DEVILDER, C. FOURLOUBEY, M.-H. JAMOIS, B. GASPARIAN et C. CHATAIGNER

L’article livre le résultat d’une série de prospections (2003-2007), doublées le cas échéant de sondages pour une zone d’Arménie jusqu’à présent quasi-inédite quant aux modalités de peuplement pléistocène. La région correspond à la haute vallée du Kasakh avec des sites s’étageant entre 1855 et 2302 m d’altitude entre différents édifi ces volcaniques. Malgré l’altitude, elle est remarquable par la présence de facteurs propices aux occupations pléistocènes : abondance d’une excellente matière première (obsidienne), structures d’accueil naturelles avec une géomorphologie favorable aux établissements humains, paléolacs et omniprésence de l’eau. Le paramètre biotique est hélas absent, de même que les données chronostratigraphiques, mais la densité de sites, leur originalité et la qualité des séries recueillies signent une discrète présence de l’Acheuléen s.l., mais surtout une ou plusieurs phases du Paléolithique moyen. Le Paléolithique supérieur est absent. Pour le Paléolithique moyen, les schémas de production sont largement dominés par les méthodes Levallois avec plusieurs modalités : unipolaire convergent – y compris à pointe –, laminaire, centripète, etc. L’outillage cadre assez bien avec le bilan connu pour le Paléolithique moyen du Sud Caucase et les rapprochements nous mènent vers des schémas comparatifs contemporains de phases clémentes de l’OIS 5, éventuellement de l’OIS 3.

Abstract: This article concerns the results of a series of surveys (2003-07), including excavation in some cases, carried out in a
zone of Armenia for which data concerning human occupation in the Pleistocene has until now hardly been published. The region
corresponds to the high valley of the Kasakh, with sites situated from 1855 to 2302 meters asl between different volcanic structures.
In spite of the high altitude, the region presents factors propitious for Pleistocene occupation: abundance of an excellent raw material (obsidian), natural structures for human occupation with a geomorphology favourable for human settlement, palaeo-lakes and the omnipresence of water. Unfortunately the biotic parameter as well as chronostratigraphic data are absent, but the density of the sites, their originality and the quality of the lithic series discovered reveal a distinct presence of the Acheulean and mainly one or several phases of the Middle Palaeolithic. The Upper Palaeolithic is absent. For the Middle Palaeolithic, the systems of production are largely dominated by Levallois reduction sequences in several methods: convergent unipolar—including points—blade, centripetal, etc. The tool kit encompasses quite well the data known for the Middle Palaeolithic of the Southern Caucasus, and the parallels take us towards comparative outlines, contemporary of the mild phases of OIS 5 and possibly OIS 3. » »