Parution de MTT I

Dans la nouvelle série Matériaux pour l’étude de la Toponymie et de la Topographie / Materialien zu Toponymie und Topographie (MTT) vient de paraître le tome I  : La Haute-Mésopotamie au IIe millénaire av. J.-C. / Obermesopotamien im 2. Jt v. Chr.
Il comporte trois volumes :
– N. Ziegler & A.-I. Langlois (avec la collaboration de J. Patrier et A. Jacquet), Les toponymes paléo-babyloniens de la Haute-Mésopotamie, xxii+500 p., 7 cartes en couleurs (MTT I/1)
– E. Cancik-Kirschbaum & C. Hess (unter Mitarbeit von K. Petrow), Toponyme der mittelassyrischen Texte: Der Westen des mittelassyrischen Reiches, xvii+188 p., 3 cartes en couleurs (MTT I/2)
– C. Fink, Fundorte und Karten, xviii + 282 p., 24 cartes en couleurs (MTT I/3)

Voir http://sepoa.fr/?p=517

mtti1couv mtti2couv mtti3couv

Continuer la lecture

Nouvelle parution de Thomas Römer : Les 100 mots de la Bible

Thomas Römer

Les 100 mots de la Bible, Que sais-je ? 4057, Paris : Presses Universitaires de France, 2016.

128 pages, broché.

La Bible hébraïque, que les chrétiens appellent « Ancien Testament », n’est pas tombée du ciel. Fruit d’une longue maturation, complexe mais passionnante, elle soulève bien des questions et n’est pas toujours très facile d’accès.
S’agit-il d’un livre d’histoire ou de mythologie ? Est-elle vraiment monothéiste ? Ne légitimerait-elle pas la violence ? Condamne-t-elle l’homosexualité ? Pourquoi le judaïsme interdit-il de prononcer le nom de Yhwh ? D’où vient l’idée de peuple élu ?
En analysant la Bible comme n’importe quel texte, Thomas Römer donne des clés pour comprendre un livre pas comme les autres, au fondement des trois grands monothéismes.

Thomas Römer est professeur de la chaire « Milieux bibliques » au Collège de
France et professeur de Bible hébraïque à l’Université de Lausanne.

https://www.puf.com/content/Les_100_mots_de_la_Bible

Publication : Les Sociétés multilingues à travers l’histoire du Proche-Orient

Jean-Luc Fournet (Collège de France), Jean-Michel Mouton (EPHE, UMR 7192) et Jacques Paviot (UPEC) viennent de faire paraître le deuxième volume d’une série consacrée aux civilisations en transition. Les actes de ce colloque, organisé en septembre 2015 dans le cadre du Centre international des sciences de l’homme de Byblos au Liban, portent sur les Sociétés multilingues à travers l’histoire du Proche-Orient.

Table_des_matieres_Societes_multilingues

 

Nouvelle parution de Thomas Römer : The Invention of God

Thomas Römer

The Invention of God, translated by Raymond Geuss, Cambridge, MA / London : Harvard University Press, 2015 (originally published in French as L’invention de Dieu, Les livres du nouveau monde, Paris : Edition du Seuil, 2014).

Cover: The Invention of God in HARDCOVER

320 pages, hardcover

Who invented God? When, why, and where? Thomas Römer seeks to answer these questions about the deity of the great monotheisms—Yhwh, God, or Allah—by tracing Israelite beliefs and their context from the Bronze Age to the end of the Old Testament period in the third century BCE.

That we can address such enigmatic questions at all may come as a surprise. But as Römer makes clear, a wealth of evidence allows us to piece together a reliable account of the origins and evolution of the god of Israel. Römer draws on a long tradition of historical, philological, and exegetical work and on recent discoveries in archaeology and epigraphy to locate the origins of Yhwh in the early Iron Age, when he emerged somewhere in Edom or in the northwest of the Arabian peninsula as a god of the wilderness and of storms and war. He became the sole god of Israel and Jerusalem in fits and starts as other gods, including the mother goddess Asherah, were gradually sidelined. But it was not until a major catastrophe—the destruction of Jerusalem and Judah—that Israelites came to worship Yhwh as the one god of all, creator of heaven and earth, who nevertheless proclaimed a special relationship with Judaism.

A masterpiece of detective work and exposition by one of the world’s leading experts on the Hebrew Bible, The Invention of God casts a clear light on profoundly important questions that are too rarely asked, let alone answered.

Thomas Römer is Professor of the Hebrew Bible at the Collège de France and Professor at the University of Lausanne.

Raymond Geuss is Emeritus Professor in the Faculty of Philosophy at the University of Cambridge.

http://www.hup.harvard.edu/catalog.php?isbn=9780674504974

 

Nouvelle parution de Thomas Römer : Moïse en version originale. Enquête sur le récit de la sortie d’Egypte (Exode 1-15)

Thomas Römer

Moïse en version originale. Enquête sur le récit de la sortie d’Egypte (Exode 1-15), Domaine biblique, Montrouge : Bayard / Genève : Labor et Fides, 2015,

288 pages, broché

Qui était Moïse ? De nombreuses réponses sont possibles, rappelle ici Thomas Römer, un des meilleurs spécialistes de l’Exode et du Pentateuque. Prophète, législateur, intercesseur, libérateur… il n’hésite pas à tuer de ses propres mains ceux qui se révoltent contre les lois qu’il a transmises au nom de son Dieu. Il libère son peuple de l’esclavage, il est le premier à recevoir le nom de Dieu… Il appartient à plusieurs cultures. Freud dira : « Moïse a inventé le Juif. » Dans cet essai, Thomas Römer nous introduit à la lecture des mystères du personnage en suivant le récit du livre de l’Exode dont il donne une traduction personnelle et originale. Il présente et discute avec brio les thèses et les hypothèses les plus récentes des biblistes, des historiens et des archéologues. Ce livre transmet ainsi une véritable culture de Moïse, biblique à travers le texte hébraïque, mais aussi archéologique et historique, artistique, philosophique… Le récit de la libération d’Egypte fait l’objet d’une étude particulière, avec de nouvelles interprétations.

Thomas Römer, Professeur au Collège de France (Chaire des Milieux bibliques) et à l’Université de Lausanne (Bible hébraïque). Il est directeur de l’équipe UMR 7192 depuis 2012.

http://www.laboretfides.com/?page_id=3&product_id=687234