A propos Hervé Gonzalez

[ rf.ec1529700101narf-1529700101ed-eg1529700101elloc1529700101@zela1529700101znog.1529700101evreh1529700101 ]
https://college-de-france.academia.edu/Herv%C3%A9Gonzalez

ATER, chaire « Milieux Bibliques » du professeur Thomas Römer.

Doctorant en sciences des religions à l’université de Lausanne sous la direction du professeur C. Nihan. Ses recherches et publications portent principalement sur la littérature prophétique de la Bible hébraïque, notamment les textes les plus tardifs des époques perse et hellénistique. Sa thèse analyse les représentations de la guerre du livre de Zacharie (chapitres 9-14) dans le contexte de la Judée sous domination lagide (IIIe s. av. n. è.). Il a travaillé et enseigné la Bible hébraïque pendant plusieurs années dans les universités de Lausanne, Genève et Strasbourg, et a également été chercheur invité pendant un an à l’institut d’archéologie de l’université de Tel Aviv.

« Le sang : discours, rites et pratiques »

Colloque de la chaire Milieux bibliques, les 24 et 25 mai 2018 au Collège de France (amphithéâtre Margueritte de Navarre)

Les cultures du Proche-Orient ancien associent intimement le sang et la vie, ce qui confère souvent à cette substance une sacralité et des propriétés toutes particulières. Le sang joue notamment un rôle important dans divers rituels, qu’ils soient d’alliance, de purification, de consécration ou apotropaïques. Il occupe également une place importante dans des discours de différents ordres, en particulier mythologiques, légaux, guerriers ou médicaux, et inspire aussi l’usage de plusieurs métaphores. Souvent symbole de vie, le sang est également un objet de tabous. Les législations sacrificielles de la Bible ne sont à ce titre qu’un des nombreux témoignages qui attestent la richesse symbolique du sang dans le Proche-Orient ancien.

S’il existe des continuités au sein des pratiques et des représentations proche-orientales liées au sang, une étude approfondie du sujet requiert avant tout d’en explorer la diversité et de replacer ces discours, rites et pratiques au sein des différents contextes culturels qui les ont développés. En ce sens, une perspective comparatiste et interdisciplinaire, réunissant des éclairages philologiques, historiques et archéologiques sur différentes sociétés d’Asie occidentale et du monde méditerranéen, est indispensable pour une meilleure compréhension de cette donnée incontournable dans la Bible et le Proche-Orient ancien.

Programme_Colloque Sang

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conférence de Dr. Nissim Amzallag (Université Ben Gurion du Néguev, Beer Sheba, Israël)

Invité par l’Assemblée des professeurs, sur la proposition du professeur Thomas Römer,

Dr. Nissim Amzallag, de l’université Ben Gurion du Néguev, Beer Sheba (Israël), donnera une conférence sur le sujet suivant :

LES FONDEMENTS METALLURGIQUES DU YAHWISME ISRAELITE

Cette conférence aura lieu au Collège de France (11, place Marcelin-Berthelot, Paris 5e), le mercredi 16 mai 2018,à 11 h, salle 5.

Affiche AMZALLAG

Présentation de la conférence

Continuer la lecture

Workshop: « Memory as Capital in Iron Age Levant and Adjacent Regions »

Memory as Capital in Iron Age Levant and Adjacent Regions

Collège de France, 23–24 February 2018

Workshop Location: Fondation Hugot du Collège de France, 11 Rue de l’Université, 75007 Paris

This workshop focuses on the way in which ancient societies understood their past and how they used this knowledge to manipulate their present. The role of memory has been explored in numerous studies that have analyzed the materialization of memory in texts, rituals, monuments, and landscapes, and that have considered its ability to adapt under changing societal conditions, including duration and obliteration. Consequently, we wish to deal with memory as capital (following Bourdieu’s definition of the term as all nonmaterial resources of status, prestige, valued knowledge, and privileged relationships), and to explore its application in the study of ancient societies. We will examine how memory was used to create cohesion in the formation of group identities, and how it was used to structure social hierarchy and to replicate it; how it was kept, perceived, adjusted, and presented to the public; and how it was erased from the collective mental map for the advantage of individuals or small groups.

We will focus on the Levant and neighboring regions in the Iron Age, a formative period wedged between two eras of imperial control and characterized by the emergence of a tapestry of polities and multiple regional identities. The imperial heritage was treated in multiple ways in the former imperial heartlands and in the Levant. The memory of the imperial past was manipulated by the new social structures established in both Egypt and Mesopotamia while at the same time, Levantine societies adopted new identities and renegotiated them, and, during their later phases of existence, they encountered and resisted the emerging new imperial order.

It is against these similar historical circumstances that we will explore the similarities in the role of memory in each society while remaining aware of peculiarities of given arenas with given social structures.

Friday, February 23rd

12:45 Gathering

13:00 Introduction: Memory as Capital Ido Koch (Tel Aviv University) and Thomas Römer (Collège de France)

13:45 Shaping Collective Memory at (Collective) Grave Sites: The Representation of Death as a Tool for Creating Shared Memories in the Late Bronze Age and Iron Age Northern Levant Sarah Lange (University of Tübingen)

14:30 Coffee Break

15:00 Recycling Orthostats and Collecting Capital in the Iron Age Syro-Hittite Kingdoms Virginia Herrmann (University of Tübingen)

15:45 The Construction of a New Collective Memory in Phoenicia as a Response to Achaemenid Power: Material Culture as an “Objectified Cultural Capital” Tatiana Pedrazzi (Istituto di Studi sul Mediterraneo Antico [ISMA], CNR – Roma)

16:30 Coffee Break

17:00 Between Continuity and Change: Collective Memories of the Assyrian Elites in the 2nd and 1st Millennia Aaron Schmitt (University of Mainz)

17:45 Memories of an Empire: Egypt under the 21st–22nd Dynasties Shirly Ben-Dor Evian (Tel Aviv University and Israel Museum, Jerusalem)

Saturday, February 24th

10:00 Visibility and Invisibility: Political Landscapes in Israel and Judah Yuval Gadot (Tel Aviv University)

10:45 Consented Violence in Collective Memory: The Lachish Case in the Perspective of Epigraphical and Iconographical data Laura Battini (Collège de France) 3

11:30 Coffee Break

12:00 Memories of the Cities of the Past: Tel Reḥov and the Israelite Identity Omer Sergi (Tel Aviv University)

12:45 Cultural Forgetting: The Strategy of Fading Out Narrative in the Book of Genesis. A Suggestion for its Interpretation Regine Hunziker-Rodewald (University of Strasbourg)

13:30 Lunch Break

15:00 From Israel to Judah: Collective Memory in the Making Matthieu Richelle (Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine)

15:45 Jeroboam’s Golden Calves: Constructing a Counter History of the Levites in the Books of Chronicles Jaeyoung Jeon (University of Lausanne)

16:30 Coffee Break

17:00 Concluding Remarks and Final Discussion

Memory as Capital Workshop Paris 2018

Nouvelle parution de Thomas Römer : L’Ancien Testament commenté : l’Exode

Thomas Römer

 L’Ancien Testament commenté : l’Exode (texte intégral Nouvelle Bible Second, Société biblique française), Genève, Labor et Fides / Montrouge, Bayard, 2017.

Lancien_testament_commenté

 

 

 

 

 

 

 

 

260 pages, relié, format : 17,6 x 21,8 cm

« Le SEIGNEUR nous a fait sortir de l’Égypte, de la maison des esclaves. » Le livre de l’Exode, dont la figure humaine principale est Moïse, intermédiaire entre Dieu et son peuple, développe cette confession, affirmation de foi centrale de la Bible hébraïque. Il raconte la sortie d’Égypte des Israélites, la rencontre entre Israël et son Dieu et traite aussi de la volonté de Dieu de donner une organisation à son peuple. Un Dieu maître véritable de l’histoire d’Israël et de celle de tous les peuples.

Cet ouvrage, sans équivalent et destiné à un large public, propose le texte intégral de la Nouvelle Bible Segond dont chaque passage est accompagné d’un commentaire de Thomas Römer. Il s’inscrit dans la suite du Nouveau Testament commenté et de L’Ancien Testament commenté : La Genèse.

Thomas Römer est professeur de la chaire Milieux bibliques au Collège de France et enseigne également la Bible hébraïque à l’Université de Lausanne. Il est l’un des principaux spécialistes de la formation et de l’histoire de la Bible. Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels La Bible, quelles histoires ! (Bayard-Labor et Fides), L’invention de Dieu (Seuil), Moïse en version originale (Bayard-Labor et Fides). Il est l’un des auteurs de L’Ancien Testament commenté : la Genèse, avec Albert de Pury et Konrad Schmid.

https://www.laboretfides.com/fr_fr/index.php/bible/ancien-testament/l-exode.html

Nouvelle parution de Thomas Römer : L’invention de Dieu (format de poche avec postface inédite)

Thomas Römer

L’invention de Dieu, Points Histoire, Paris : Points, 2017 (première parution aux éditions du Seuil, 2014).

L'Invention de Dieu de Thomas Römer

352 pages, broché, format de poche

Comment un dieu parmi d’autres est-il devenu Dieu ? Telle est l’énigme fondatrice que cette plongée aux sources du monothéisme se propose d’élucider en parcourant, sur un millénaire, les étapes de son invention. D’où vient ce dieu ? Quels étaient ses attributs et quel était son nom avant que celui-ci ne devienne imprononçable ? Sous quelles formes était-il vénéré ? Pourquoi les autres divinités déchurent-elles ? À la lumière de la critique historique, philologique et exégétique et des plus récentes découvertes de l’archéologie et de l’épigraphie, Thomas Römer livre les réponses d’une enquête passionnante sur les traces d’une divinité de l’orage et de la guerre érigée, après sa « victoire » sur ses rivaux, en dieu unique, universel et transcendant. 

Avec une postface inédite.

Spécialiste mondialement reconnu de l’Ancien Testament, Thomas Römer occupe la chaire « Milieux bibliques » au Collège de France ; il est également professeur à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne.

http://www.lecerclepoints.com/livre-invention-dieu-thomas-roemer-9782757868195.htm